29 novembre 2023

Jésus a tout bouleversé. Et ce message doit être transmis aux hommes. Car il ne s'agit pas de la fin du monde, mais d'un avenir merveilleux – voici une prédication pas seulement destinée aux prédicateurs.

Ils font partie des versets bibliques les plus connus. Et c'était le thème du service divin destiné aux ministres ordonnés, diffusé le 26 novembre 2023 dans toute l'Europe : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28 : 19-20).

Faire des disciples

« Faire de toutes les nations des disciples » ne signifie pas transmettre des connaissances, mais : « La mission des apôtres est d'inviter les hommes à devenir des disciples », a expliqué l'apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider en s'appuyant sur des traductions bibliques plus précises.

Qu'est-ce qu'un disciple ? « Il est dit dans les épîtres de Jean : Il vit et se comporte comme le maître sur terre parce qu'il veut devenir comme le maître au ciel. Tel est le vrai disciple. »

Et qui devient disciple ? « Cela n'est pas lié aux caractéristiques humaines, à l'origine humaine ou à un milieu culturel. » Voilà pourquoi : « Nous avons été envoyés pour dire à tous les hommes de toutes les nations : Suivez le Seigneur. » Cependant : « Ce faisant, nous devons être conscients que les disciples sont appelés par Jésus et non par des hommes, ou par les apôtres. »

Enseigner les commandements de Jésus

« Le Seigneur dit en outre : Enseignez-leur à observer. Quoi donc ? », a demandé l'apôtre-patriarche en répondant : « L'enseignement de Jésus est tout simplement un renversement des valeurs. Cela ne passe pas bien dans notre monde. »

Il a cité les exemples suivants :

  • « Jésus a enseigné : Tu dois croire. Cela ne correspond pas à notre monde, définitivement pas. Aujourd'hui, il faut tout expliquer et tout prouver. »
  • « Ta relation à Dieu doit être plus importante que tout le reste. Cela ne correspond pas du tout à notre monde, où l'on ne parle plus que d'épanouissement personnel. »
  • « Jésus a exhorté à cela : 'Ne jugez pas votre prochain'. Pensez aux médias sociaux, où l'on juge constamment autrui. »
  • « Il a lavé les pieds de ses disciples – c'était un travail d'esclave. Cela signifie : Tout travail effectué au sein de l'Œuvre de Dieu doit être un service. Faites-le pour le bon Dieu, mais pas pour votre propre gloire et votre propre publicité. »

Observer les commandements de Jésus

« Observer ne signifie pas seulement faire ; mais tu dois aussi t'y tenir, même si c'est et si cela devient difficile », a souligné le responsable de l’Église. « Nous aimons notre prochain, même s'il ne se conforme pas aux commandements de Dieu, même si les hommes n'aiment ni Dieu ni leur prochain, même s'ils ne nous aiment pas et nous rejettent, nous continuons à les aimer et à travailler à leur salut. »

Son exhortation : « Faisons donc en sorte qu'il y ait encore à l'avenir, au moins dans notre communauté, un endroit où chacun puisse venir et se sentir accepté, respecté et aimé dans ce monde fou. »

Jésus est avec les siens

« Jésus est avec nous comme le Père était avec son Fils », a expliqué l'apôtre-patriarche : « Il ne lui a pas épargné la souffrance. » Néanmoins : « Il a veillé à ce que Jésus-Christ puisse accomplir sa mission. »

Et aujourd'hui, Christ nous dit : « Je ne vous épargnerai pas tout ; mais ne craignez point, j'utiliserai ma toute-puissance pour m'assurer que la mission soit accomplie, que la première résurrection puisse avoir lieu et que l'Épouse soit préparée. »

Jusqu'à la fin du monde

« Le monde, ici pour Jésus, est le règne du mal. » Sa promesse signifie donc : « Je serai avec vous tant que vous devrez vivre sous la domination du mal. Mais je reviendrai pour vous en délivrer. »

« Au sein de l’Église néo-apostolique, nous ne prêchons pas la fin du monde. Nous prêchons le nouveau monde, où tout sera comme Dieu le veut. Élevons notre voix et disons : Le meilleur reste à venir. »